Tout ce que vous devez savoir sur l’astrologie égyptienne

L’astrologie est un puissant outil de prédiction, exploité depuis des temps très anciens. Sa pratique au cœur de la civilisation égyptienne n’est pas exactement la même que l’astrologie occidentale. Le cycle, les signes, les révélations sont différentes. C’est davantage la personnalité enfouie de chacun d’entre nous que l’astrologie égyptienne met en lumière. Découvrez-en plus sur cette pratique ancestrale qui vous permet d’anticiper au mieux votre avenir.

L’histoire de l’astrologie égyptienne

Les Egyptiens ont toujours vécu en contact intime avec la nature. Ils passaient notamment du temps à observer les astres car dans l’Egypte antique, le ciel était considéré comme un ordre supérieur qui avait un message à faire passer aux Hommes. Les égyptiens ont toujours été convaincus de l’omniprésence de cette existence céleste, différente mais liée à la vie terrestre. Cela se reflète dans les représentations graphiques et illustrations sculptées sur les parois, aux plafonds des tombeaux mais également à travers l’architecture dans sa globalité.

astrologie egyptienne

Dans l’Egypte antique, l’observation du ciel guidait de nombreuses décisions. Ainsi, les tombeaux étaient orientés vers des étoiles spécifiques. Il en allait de même pour les temples et autres édifices sacrés. L’observation portait alors sur les différentes phases de la lune, la course du soleil, la position des différents astres…, en particulier à la tombée de la nuit où plusieurs éléments se mettent à scintiller dans le ciel.

Les Egyptiens vivaient de l’agriculture. Ils ont donc compris très tôt que les équinoxes et solstices avaient une influence importante dans leur quotidien. Grâce aux observations, il a été possible d’établir un calendrier subdivisé en 3 saisons et 12 lunaisons. Ce calendrier tenait compte des crues du Nil qui définissait la chronologie idéale pour assurer l’abondance et la qualité de leur récolte.

C’est environ 3000 ans avant notre ère que le premier calendrier égyptien est établi. Dans cette version initiale, chaque année comptait 360 jours auxquels s’ajoutaient 5 jours épagomènes. Chacun des 12 mois dénombrait 30 jours et 3 décans. Un décan équivalait à une semaine de 10 jours. Pour ce qui était des jours, chacun comptait 2 périodes de 12 heures que l’on pourrait présenter plus simplement comme le jour et la nuit. Chaque heure était alors associée à un animal sacré : le chat, le chien, le serpent et le scarabée mais aussi l’âne, le lion, le bouc et le taureau auxquels s’ajoutent l’épervier, le singe, l’ibis et enfin le crocodile.

Vous pouvez constater que jusqu’ici il existe de nombreuses similitudes avec l’astrologie occidentale.
Néanmoins, dans sa version finale, le calendrier égyptien s’est davantage inspiré de l’observation du Nil que de l’observation du Ciel. Au cours de la période pharaonique, l’ensemble des acquis suite aux observations ancestrales on en effet permis aux égyptiens de “maîtriser” le Nil. D’autre part, la pluie se faisait rare dans de nombreuses régions, en particulier la Haute Egypte. Le soleil faisait alors l’objet d’une réelle vénération.

Dans l’Egypte antique, la conviction qu’un destin inéluctable était attribué à chacun était très puissante.

Maât –déesse de l’ordre et de la paix- et Isis -déesse funéraire- étaient secondées par sept prêtresses qui viennent révéler leurs destins aux nouveaux-nés. Ce qui était ainsi annoncé était tout simplement inéluctable selon la croyance. C’est sur cette base que l’astrologie égyptienne s’est fondée et affirmée au fil du temps. Elle était exclusivement enseignée dans les lieux sacrés, plus précisément les temples et aux origines, seuls les prêtres et les rois avaient le privilège de prétendre à la quête de leur destin.

Ce sont les prêtres spécialisés dans l’observation de l’heure -les horoscopoï- qui devinrent par la suite les astrologues officiels. Ils ont laissé un héritage précieux aux générations qui leur ont succédé car les fruits de leurs observations sont aujourd’hui encore considérés comme des outils d’une efficacité incontestable pour s’orienter vers l’avenir. Bien que méconnue, l’astrologie égyptienne reste donc très présente et surtout très utilisées pour se libérer des doutes.

Comment connaître son signe astrologique égyptienne ?

Les signes sont définis en fonction des dates de naissance. Comme nous l’avons évoqué un plus tôt, l’astrologie égyptienne ne suit pourtant pas le même cycle que l’astrologie occidentale. Les signes sont plutôt attribués selon les différents découpages des mois. Un même signe peut donc correspondre à des personnes nées à des mois complètement différents dans l’astrologie égyptienne. Si cela vous intéresse, vous trouverez tout cela en détail sur le site Monde Voyance.

Le découpage des mois ne s’est pas fait au hasard. En effet, les égyptiens ont toujours interrogé les dieux pour être fixés sur ce que l’avenir leur réservait. Chaque signe a donc été associé à une divinité. Votre profil correspond à celui du dieu ou de la déesse auquel votre signe est associé. Cette même divinité vous guide tout au long de votre vie.

L’astrologie égyptienne totalise 12 signes aux profils bien distincts. En vous aidant des informations ci-après, vous trouverez facilement le signe qui vous correspond en fonction de votre date de naissance.

Hâpy est la personnification du Nil. Ce signe est attribué aux personnes nées à 4 périodes différentes de la même année, à savoir du 1er au 7 janvier, entre le 19 et le 28 juin mais aussi les personnes qui fêtent leur anniversaire entre le 1er et le 7 septembre et enfin celles ayant vu le jour entre le 18 et le 26 novembre.

Amon-Râ (ou Amon-Rê) est la plus importante divinité dans la mythologie égyptienne. Il guide et gouverne tous ceux qui sont nés entre le 8 et le 21 janvier puis entre le 1er et le 11 février.

La déesse Mout symbolise les valeurs maternelles. Elle est associée aux naissances qui se situent entre le 22 et le 31 janvier puis du 8 au 22 septembre.

Geb est le dieu de la terre. Il est associé aux traditions. Les natifs de Geb sont nés du 12 au 29 février de chaque année mais aussi entre le 20 et le 31 août.

Osiris est le cinquième signe astrologique égyptien. Le dieu de l’agriculture gouverne les naissances qui ont lieu du 1er au 10 mars puis du 27 novembre au 18 décembre.

Isis, déesse de la fertilité est associée aux personnes nées à trois périodes différentes : d’abord du 11 au 31 mars puis du 18 au 29 octobre et enfin, du 19 au 31 décembre.

Thoth est le signe correspondant aux personnes nées du 1er au 19 avril puis du 8 au 17 novembre.
Le signe Horus correspond aux personnes nées du 20 avril au 7 mai ainsi que celles qui ont vu le jour entre le 12 et le 19 août.

Anubis, dieu de la nuit est votre signe si vous êtes né entre le 8 et le 27 mai ou entre le 29 juin et le 13 juillet.
Seth, dieu de protecteur du soleil est le signe de ceux qui sont nés du 28 mai au 18 juin. C’est aussi le signe astrologique égyptien des personnes nées entre le 28 septembre et le 2 octobre.

Bastet est la déesse qui gouverne les naissances situées entre le 14 et le 28 juillet, entre le 23 et le 27 septembre et enfin entre le 3 et le 17 octobre.

Sekhmet est le dernier signe astrologique égyptien. Il correspond aux naissances qui ont eu lieu du 29 juillet au 11 août puis entre le 30 octobre et le 7 novembre.

Que peut vous révéler l’astrologie égyptienne sur vous ?

Si vous êtes gouverné par Hâpy (ou le Nil), vous êtes une personne charismatique et vous ne manquez certainement pas d’intelligence. Vous êtes sensible et comme le Nil, vous pouvez aussi bien déborder que rester calme. Ces traits de caractère font de vous une personne fascinante.

L’influence d’Amon-Râ favorise le sens du leadership. Cela s’exprime par une grande sagesse, une propension naturelle à dominer, une intelligence très développée mais aussi la capacité à encourager les autres. Si vous êtes nés sous ce signe, vous êtes certainement une personne sûre d’elle. La trahison est pour vous une chose aussi intolérable que le mensonge.

Les natifs de Mout développent naturellement des instincts parentaux. Ils sont attachés aux valeurs fondamentales comme l’intégrité, développent une prédisposition pour aider les autres et font preuve d’un sens pratique. Cependant, les natifs de Mout peuvent radicalement se transformer sous l’effet de la colère. Ils passent de la douceur à l’agressivité.

signe astrologique egyptien

Le signe de Geb est très attaché à la protection et au respect de la Terre car il est extrêmement soucieux de son environnement. Si vous êtes un Geb, votre sensibilité est sans doute très développée. Vous êtes plutôt solitaire et vous prenez toujours moin de bien mûrir vos projets avant de vous lancer dans leur concrétisation. Geb est un signe parfaitement digne de confiance, soucieux des autres. Cependant, les accès de colère peuvent être impressionnants.

Les natifs d’Osiris sont généreux et capables de se relever plus facilement que les autres en cas d’échec. Ils révèlent une certaine force et s’accrochent à leurs rêves qu’ils poursuivent sans hésitation. Les prises de décisions sont souvent compliquées pour les personnes nées sous Osiris.

A l’instar d’Isis, ses natifs n’apprécient pas les conflits. Ils préfèrent de loin vivre en harmonie, ce qui les amène à faire preuve d’une grande patience et à une gentillesse qui sont leurs plus grandes forces. Si vous êtes de ce signe, vous êtes quelqu’un qui va droit au but et qui n’hésite pas à dissiper rapidement les malentendus.

Etre né sous Thoth fait de vous un excellent médiateur et un résolveur de problèmes. Vous êtes combatif et vous vous donnez les moyens pour dépasser vos propres limites. Vous êtes sans cesse en quête de savoir car vous ne supportez pas l’incompréhension.

Horus est perçu comme le signe de la loyauté et du courage. De ce fait, vous défendez farouchement les causes qui vous tiennent à cœur et vous êtes toujours prêt à aider les personnes que vous aimez. Les natifs de Thoth sont de bons vivants qui aiment la prise de risque. Optimistes et parfois naïfs, ce sont des personnes extrêmement sociables.

Les natifs d’Anubis sont particulièrement sensibles à l’influence de la lune. Ils sont plutôt introvertis et solitaire, préférant de loin les environnements discrets et paisibles. Si vous êtes de ce signe, vous vivez intensément vos émotions mais vous êtes malgré tout très attaché à votre passé. Vous préférez vivre dans l’ombre.

Seth est un dieu perfectionniste et ambitieux. Ses natifs présentent ces traits de caractère, les rendant avides de changement et d’évolution. Les expériences fascinent les personnes nées sous ce signe. Si vous en faites partie, vous êtes certainement quelqu’un qui a de l’assurance, qui ne se laisse pas influencer par les avis extérieurs et qui apprend de ses erreurs.

Les natifs de Bastet sont attachés à l’équilibre. Ils sont sociables et font souvent passer les autres avant leur propre personne. Si vous êtes né sous Bastet, vous êtes naturellement plus proche des femmes et des enfants.

Sekhmet est la déesse guerrière selon la mythologie égyptienne. Fierté, sens de la justice et autorité naturelle caractérisent ce profil. Malgré tout, les natifs de Sekhmet révèlent aussi un grand sens de l’humour, ce qui peut parfois surprendre.

L’astrologie égyptienne révèle donc des facettes secrètes de votre personnalité. Elle apporte beaucoup de précisions sur vos objectifs, les éléments cachés dans votre subconscient et vos motivations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *